Collection Poche

Paul B. Preciado Terreur anale

En plein Mai 68, alors que les pavés volent et que les barricades brûlent, les pédés, les gouines et les trans ne trouvent pas leur place parmi les militants de gauche. La FHAR d’abord, puis les Gouines rouges et les Gazolines vont élaborer la critique la plus audacieuse et la plus pertinente du discours de transformation sociale de la gauche aussi bien communiste que socialiste. Le sujet politique de la gauche, diront-ils, est un corps viril et productif, hétérosexuel et blanc. Les héros de la gauche avaient fixé leurs limites : pas de pédés, pas de gouines, pas de travestis, pas de sodomie, pas de drogues, juste l’alcool, leur masculinité et leurs meufs. Et si on changeait l’esthétique du genre et la politique sexuelle de la gauche, si on lui donnait une bonne dose de transféminisme, un peu de bonne musique, quelques boas à plumes et quelques milligrammes d’œstrogènes ?
En partant d’une lecture de Guy Hocquenghem et de Monique Wittig, le philosophe Paul B. Preciado se demande ce qui se passerait si la gauche était capable de mettre au centre de son projet politique la révolution sexuelle et du genre. Loin d’être une enquête historique, cet essai prolonge et radicalise les hypothèses révolutionnaires de 68 pour réfléchir à la mutation sexuelle et de genre contemporaine.

L’auteur

Paul B. Preciado est philosophe et commissaire d’exposition. Il est aussi chroniqueur au journal Libération et auteur du Manifeste contra-sexuel (Balland, 2002), de Testo Junkie (Grasset, 2008), de Pornotopie (Climats, 2011) et d’Un appartement sur Uranus (Grasset, 2019).

Le livre dans l'agenda

  • Aucun rendez-vous à venir.

Le livre dans le blog

  • Aucun article dans le blog.
Prochainement

Parution : 2nd semestre 2021
ISBN physique : 9782377291984

Édition poche